Advertisements

LA VIE UN JEU À MAÎTRISER

LA VIE UN JEU À MAÎTRISER

LA VIE UN JEU À MAÎTRISER

Transverser

Les règles sont conçues de vertus, et les applications sont une sauvegarde, que bien peu de gens connaissent.

LA VERTU

Des vertus, on ne parle plus guère. Cela ne signifie pas que nous n’en ayons plus besoin, ni ne nous autorise à y renoncer. Mieux vaut enseigner les vertus, disait Spinoza, que condamner les vices : mieux vaut la joie que la tristesse, mieux vaut l’admiration que le mépris, mieux vaut l’exemple que la honte.

Il ne s’agit pas de donner des leçons de morale, mais d’aider chacun à devenir son propre maître, comme il convient, et son unique juge. Dans quel but ? Pour être plus humain, plus fort, plux doux. Vertu c’est puissance, c’est excellence, c’est exigence. Les vertus sont nos valeurs morales, mais incarnées, autant que nous le pouvons, mais vécues, mais en acte : toujours singulières, comme chacun d’entre nous, toujours plurielles, comme les faiblesses qu’elles combattent ou redressent. Il n’y a pas de Bien en soi : le bien n’existe pas, il est à faire et c’est ce qu’on appelle les vertus.

(André Comte-Sponville)                  

1- La politesse      2- La fidélité      3- La prudence

4- La tempérance      5- Le courage      6- La justice

7- La générosité      8- La compassion      9- La miséricorde

10-La gratitude      11- L’humilité      12- La simplicité

13- La tolérance      14- La pureté      15-La douceur

16- La bonne foi      17- L’humour      18-L’amour

 

Sage Homme

Plus important que la destination est la voyage.

L’ORGUEIL

LE CULTE DES FAUSSES VALEURS
L’orgueil est la source principale de la plupart des difficultés humaines, le principal obstacle au vrai progrès. L’orgueil , cette vanité nous leurre et nous amène à exiger de nous-mêmes et des autres des choses qui ne peuvent être obtenues sans pervertir ou sans gaspiller les instincts qui nous ont été donnés par l’Esprit Divin.
Quand la satisfaction de nos instincts sexuels, de nos préoccupations sociales, et de notre soif de sécurité matérielle devient le premier but de notre existence, alors l’orgueil intervient pour justifier nos excès.
Nous ne pouvons atteindre  »l’humilité pour aujourd’hui » que dans la mesure ou nous réussissons à éviter, d’une part, le bas marécage des sentiments de culpabilité ou de révolte, et d’autre part, cette haute-terre, belle mais décevante, parsemée des fausses pièces d’or de l’orgueil. C’est dans la voie située entre ces deux extrêmes que nous réussissons à atteindre la voie de l’humilité et à y demeurer. Alors, un inventaire perpétuel, capable de m’avertir, dès que je m’éloigne de cette voie, demeure sans cesse une priorité.
Ce culte est la voie de la Peur, il faut que j’assure mais en fait, ce n’est qu’une illusion, seule la confiance en soi est essentielle.
Le dépassement de soi

L’éthique de la responsabilité veut que nous répondions non seulement de nos intentions ou de nos principes, mais aussi, pour autant que nous puissions les prévoir, des conséquences de nos actes.
C’est une éthique de la Prudence, et la seule éthique qui vaille.

LA PRUDENCE
La Prudence est l’une des quatre vertus cardinales de l’Antiquité et du Moyen Age. Vertu qui est censée être en suprématie sur toutes les autres vertus. La Prudence cette vertu qui nous fais porter attention et devenir responsable de nos actions nos applications dites vertueuses.
L’éthique de la responsabilité veut que nous répondions non seulement de nos intentions ou de nos principes, mais aussi, pour autant que nous puissions les prévoir, des conséquences de nos actes.
C’est une éthique de la Prudence, et la seule éthique qui vaille.
Mieux vaut mentir à la Gestapo que lui abandonner un juif ou un résistant.
Au nom de quoi ? Au nom de la Prudence, qui est la juste détermination (pour l’homme par l’homme) de ce MIEUX.
C’est morale appliquée, et que serait une morale qui serais sans application ? Les autres vertus, sans la prudence, serait seulement un enfer pavé de bonnes intentions.
( phronèsis, prudentia ) chez les Anciens ; actualité de la Prudence ; la Prudence et le temp : qu’elle tient compte de l’avenir cependant son existence ce situe seulement au présent ; Prudence et Morale.
La Prudence: Vertu intellectuelle; en ceci qu’elle a affaire au vrai, à la connaissance, à la raison : la Prudence est la disposition qui permet de déliberer correctement sur ce qui est bon ou mauvais pour l’homme. C’est ce qu’on pourrait appeler le bon sens, et qui serait au service d’une bonne volonté. Ou l’intelligence, et qui serait vertueuse.
La vertu morale assure la rectitude du but que nous poursuivons, et la Prudence celle des moyens pour parvenir à ce but.
La rectitude des vertus morales dépend de la Prudence.
La prudence dispose la raison pratique à discerner en toute circonstance le véritable bien et à choisir les justes moyens de l’accomplir.
La prudence:
(en grec phronêsis, en latin prudentia) est un concept de la philosophie grecque qui a trouvé sa définition théorique la plus aboutie dans la philosophie d’Aristote. La phronêsis est ensuite devenue un concept central de la philosophie morale et politique, et la première des quatre vertus cardinales chez les Chrétiens.
Étymologiquement, la phronêsis (φρόνησις) désigne l’acte de penser. Selon le philologue allemand Werner Jaeger (Paideia, 1933), c’est Héraclite d’Éphèse qui le premier a utilisé le concept de prudence en philosophie, la mettant au même rang que la sagesse (sophia, σοφία.)
Définitions :
1. Première vertu cardinale, celle qui allie force d’esprit, faculté de discernement, connaissance de la vérité dans la conduite de la vie.
2. Qualité, attitude d’esprit de celui qui prévoit, calcule les conséquences d’une situation, d’une action qui pourraient être fâcheuses ou dangereuses moralement ou matériellement, et qui règle sa conduite de façon à les éviter.
La prudence ne prévient pas tous les malheurs, mais le défaut de prudence ne manque jamais de les attirer.
(Proverbe espagnol)
Nous devrions donc procéder avec soin et nous rappeler la suprématie de la prudence sur les autres vertus.

Advertisements

Merci de votre attention

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :